Techso EN

Portrait de collaborateur – Benoit Guilbault

Géneral

Dans notre rubrique « Portrait de nos collaborateurs », nous vous présentons aujourd’hui Benoit GUILBAULT, consultant DEV-PLM chez Techso depuis maintenant 4 ans.

  1. Quel est ton parcours scolaire et professionnel?

Concernant mon parcours scolaire, j’ai fait un Baccalauréat en génie informatique à l’université de Sherbrooke.

Côté professionnel, mon premier emploi a été dans le secteur des jeux vidéo où j’ai fait du développement majoritairement en C++ et C# durant un an et demi. J’ai ensuite rejoint une compagnie qui développe des solutions de reconnaissance vocale où j’ai eu des activités en développement C# pendant un an et demi. Puis j’ai intégré une société de conseil spécialisée notamment dans le PLM. J’ai donc découvert ce secteur et pu réaliser des missions en développement PLM, notamment sur la customisation de l’outil Enovia de Dassault Systèmes, durant deux années.

En 2016, j’ai finalement décidé de rejoindre Techso pour continuer mes expériences dans le développement PLM.

  1. Qu’est-ce qui t’a convaincu de rejoindre Techso?

Un des éléments qui m’a attiré chez Techso c’est le fait de pouvoir vivre des expériences internationales et de réaliser des mandats dans d’autres pays. La cohésion d’équipe, l’aspect humain et l’ouverture d’esprit sont également des éléments qui m’ont convaincu de rejoindre Techso.

  1. Quel est ton rôle chez Techso?

Aujourd’hui je suis consultant PLM-DEV Senior. Mon domaine d’expertise se concentre notamment sur la customisation des outils Enovia / 3DExperience de Dassault Systèmes. J’ai également des connaissances et compétences sur Amazon Web Services.

  1. Quelles ont été tes missions depuis que tu es chez Techso?

Depuis que je suis chez Techso, j’ai eu la chance de travailler sur plusieurs projets et notamment à l’étranger. Ma première mission a été d’implémenter un système Aras chez notre client aéronautique à Montréal. Ensuite, je suis parti pour un mandat en Californie pour un client qui fabrique des voitures électriques; j’avais la charge de leur système de gestion de change request. Par la suite, je suis parti en France pour deux mandats : un à Paris dans le secteur automobile et un autre à Toulouse dans le secteur aéronautique, sur des activités de customisation Enovia et 3DExperience. Depuis la pandémie, je suis revenu à Montréal où j’ai l’occasion de faire divers mandats.

  1. Quelles compétences as-tu développées?

Côté technique, j’ai principalement pu développer mon expertise sur la customisation des solutions 3DExperience de Dassault Systèmes.

Sur le plan humain, j’ai pu apprendre à gérer les communications avec les clients, comprendre leurs problématiques et les challenger si nécessaire.

  1. Quel a été ton plus gros défi?

Mon plus gros défi a été mon projet en Californie : j’étais le principal responsable d’un système d’une cinquantaine de personnes, il y avait une certaine pression et volonté de ne pas faire d’erreurs, au risque d’impacter le travail de toutes ces personnes. Mais j’ai su relever le défi avec succès, cela a été un projet très motivant!

  1. Comment se passent / se sont passées tes missions en déplacement? (Citer les villes/pays)

J’apprécie beaucoup pouvoir voyager dans le cadre de mes missions. Elles se sont toujours très bien passées, je n’ai jamais vraiment rencontré de difficultés. Les plus grandes difficultés rencontrées, ont été les démarches administratives françaises parfois lentes et compliquées.

  1. Qu’est-ce qui a été le plus dépaysant / qui t’a manqué?

Ce qui m’a le plus dépaysé, ou plutôt marqué, en Californie, c’est la présence très importante des voitures, tout le monde en a une, les transports en commun sont mal desservis, beaucoup d’endroits sont dépourvus de trottoirs. Il est indispensable d’avoir une voiture pour se déplacer, et ce même pour aller au dépanneur du coin!

À contrario, en France je n’ai jamais eu de voiture, tout se fait en transport en commun ou à pied. Ce qui m’a vraiment changé en France ce sont les commerces fermés le dimanche, je n’avais jamais connu ça!

Ce qui m’a le plus manqué ce sont évidemment ma famille et mes amis, mais également l’hiver québécois! Au Québec, c’est un vrai hiver avec de la neige contrairement à la Californie où les températures sont douces ou en France où il y a beaucoup d’humidité et de pluie.

  1. Si tu devais présenter Techso en quelques mots, que dirais-tu?

Tout d’abord Techso c’est un regroupement de gens compétents, spécialisés dans des domaines de niche, où chacun est doté de son expertise. Au sein de Techso, il y a beaucoup d’entraide, on n’est jamais laissé seul face à nous-même, il y a toujours quelqu’un dans le réseau pour nous aider et nous accompagner!

  1. Qu’attends-tu de Techso pour la suite?

Avec la fin (proche) de la pandémie, j’espère que les frontières pourront ré-ouvrir prochainement afin de pouvoir repartir à l’étranger pour de nouveaux mandats, que ce soit en France, au Japon ou aux États-Unis.

J’espère également que Techso va conserver la même philosophie et les mêmes valeurs humaines que depuis sa création.

  1. Question bonus : une anecdote drôle vécue chez Techso.

Je n’ai pas une anecdote drôle en particulier, mais mes plus beaux souvenirs vécus chez Techso ont été les voyages que j’ai pu faire durant mes missions avec mes collègues Techso (des randonnées dans les Pyrénées, visiter la Belgique, l’Irlande, Las Vegas…).